Wikio - Top des blogs - Marketing

La place des marques dans le cinéma !

Quel lien y a-t-il entre Peugeot, Starbucks Coffee, Fed ex, Lexus ou encore Bollinger ?

La réponse est simple : toutes ces marques ont eu une présence forte dans un film. En effet, lorsque nous évoquons la série de films Taxi, un rapprochement inconscient se fait avec la marque Peugeot. De même, pour le film « Seul au monde » où Fed Ex est largement mis en avant pendant 140 minutes, tout comme la Lexus dans « Minority Report ». Et que dire de Starbucks Coffee et Bollinger qui ont vu leur notoriété croître de manière exponentielle après les passages respectifs dans « Vous avez un message » et « James Bond ».

Nous entendons, tous les mois, que le record de budget pour la confection d’un film est battu. Le dernier en date « Avatar » de James Cameron a coûté près de 500 millions de dollars. Certes, une grande partie est financée par le prévisionnel des recettes, les chaînes télévisées et les boîtes de production. Mais ce que nous savons moins, c’est qu’une partie non négligeable est financée par les marques, via des dons d’objets, des participations financières et des contrats de publicité.



Les annonceurs sont toujours à la recherche de nouvelles façons efficaces de faire connaître leurs produits.  Et la publicité indirecte et sous-entendue dans les superproductions est un moyen réellement performant. Les consommateurs sont de plus en plus réfractaires à la publicité traditionnelle. C’est pourquoi nous notons que la publicité dans les films est de plus en plus présente.

La publicité dans le cinéma a démarré avec le film « E-T » qui met en scène l’extraterrestre en train de manger des bonbons « Reese’s Pieces ». La marque a connu une augmentation de ses ventes de près de 66% suite à cette présence. Des chiffres qui font rêver plus d’une marque, surtout qu’une publicité intégrée au film s’avère être moins coûteuse qu’une campagne de publicité traditionnelle mais tout aussi impactant. En effet, la publicité dans un film va bénéficier de 5 phases d’exposition :

-          Lors de la sortie du film en salle

-          En exploitation vidéo (VOD, DVD, BlueRay)

-          Lors de sa diffusion sur les chaînes payantes (Type : Canal+)

-          Lors de sa diffusion sur les chaînes gratuites ou nationales

-          Lors des multiples rediffusions

Alors pour obtenir le droit à une telle exposition, les négociations avec les producteurs deviennent serrées. Mais l’intérêt de tous étant la réussite et le bon accueil du public, la relation entre les annonceurs et les producteurs sera considérée comme gagnant-gagnant. La présence des produits étant présentée comme des opportunités données aux marques de s’afficher plus qu’une réelle obligation scénaristique. C’est ce qui donne tout le naturel et donc la bonne acceptation des marques citées dans les films par le spectateur.

Il existe différents types d’engagement pour les marques qui dépendra de leur présence dans le film :

-          Les partenariats dit faibles : où la marque peut se trouver dans le décor avec fixation de quelques secondes sur l’enseigne,

-          Les partenariats dit intermédiaires : où la marque est mentionnée par l’un des acteurs principaux ou peut même être utilisée,

-          Les partenariats dit exclusifs ou forts : c’est le cas des films où la marque et son produit sont au centre de l’intrigue,

Nous voyons que nous sommes constamment soumis à la pression publicitaire, mais dans ce cas, la présence des marques dans les films permet de donner de la crédibilité au scénario. En effet, le film Taxi n’aurait sûrement pas le même impact si la voiture principale avait été inventée de toute pièce. Enfin, pour les marques dites sensibles comme les marques de tabac ou d’alcool, un placement réussi dans un film peut véritablement permettre d’améliorer l’image du produit.

Petit test : regardez la video et dites nous comment vous percevez le Champagne Bollinger…

Dans la même catégorie :

La nouvelle publicité d’Orangina, ça donne quoi ?

Les clés pour réaliser une affiche publicitaire à succès !

4 réponses à to “La place des marques dans le cinéma !”

  • Reporting13 dit :

    Oui, c’est vrai! Moi, par exemple, j’ai connu Starbucks via Sex in the City alors que ça n’existait pas vraiment en France! D’ailleurs l’implatation de Starbucks dans le monde serait peut être un bon sujet d’article … ?

  • Admin dit :

    Bonsoir Reporting13, merci pour votre commentaire. Comme nous l’avons dit, figurer au générique d’un film est une forme de stratégie marketing pour les marques. Audi a ainsi par exemple pu promouvoir sa nouvelle gamme de voitures grâce à I-Robot. Il existe beaucoup d’exemples que nous n’avons pas cité, mais l’intérêt est là! Nous vous remercions pour votre suggestion sur Starbucks. La chaîne américaine ouvre de plus en plus de boutiques en France, et nous allons sérieusement penser à votre idée, et faire un article intéressant sur la stratégie marketing de Starbucks.
    Continuez à nous donner vos avis, nous les étudions avec la plus grande importance.
    L’Equipe Marketing de la Marque

  • Florian dit :

    Pour James Bond, Casino Royale est aussi un bon exemple de placement de produit par Sony : http://www.thisisnotawebsite.com/forumrnz/sujet-4898,casino-royale-ou-le-james-bond-super-corporate.htm

  • admin dit :

    Bonjour Florian,
    En effet, Sony est particulièrement présent dans cet épisode.

Laisser un commentaire

Accès direct