Wikio - Top des blogs - Marketing

La Ferme Célébrité en Afrique : un risque pour les jeunes marques qui peut payer !

Qui dit ferme, dit vêtements appropriés au métier de fermier, vêtements sans valeur et dans lesquels nous serions à l’aise.

Si nous devions absolument nommer une marque haut de gamme dont l’esprit prône l’activité, nous pourrions citer « Petit Bateau » avec un slogan comme : « à quoi ca sert des vêtements si on peut rien faire dedans ? »



Mais ce n’est pas ce type de marque, de vêtements et de slogan que nous retrouvons sur les célébrités de la Ferme de TF1. Nous voyons plutôt les « fermières » en escarpins à talons hauts et le plus « célèbre » des fermiers, non moins controversé, Mickael Vendetta, toujours tiré à quatre épingles lors des directs télévisés quotidiens.

Pour ceux qui ne le connaissent pas encore, Mickael Vendetta est une marque à lui seul, un produit marketing. Son rôle est basé sur la communication et les effets d’annonces qu’il maitrise à merveille. Il s’est fait connaître grâce à son blog et comme il aime en parler : « du buzz qu’il crée sur Internet ». Dans l’émission, Mickael est réputé pour traiter les autres de « has been » et dormir ou bronzer au lieu de travailler. Mais grâce à son attitude de « rebelle », il constitue un élément central  du jeu, très souvent au cœur des disputes et des complots. Une stratégie qui lui permet d’être surexposé et surmédiatisé.

Son attitude, sa stratégie et ses choix font de Mickael Vendetta une personnalité qui dérange à la fois aimée et détestée du public.

Malgré ses dérapages, une marque n’a pas hésité à lui faire confiance et associer son image au jeune homme.

En naviguant sur son blog, nous nous rendons compte qu’il met constamment en avant le fait de s’habiller chez De Saint Ange.

Alors quel est donc l’intérêt de cette marque d’avoir un tel représentant dans une télé réalité qui fait débat ?

La marque de costumes De Saint Ange est une griffe française assez récente, puisque créée en 2007 par Jean-Marie D’Eysmond De Saint Ange. Il n’existe actuellement qu’une seule boutique qui se trouve dans le 16ème arrondissement de Paris. Les articles sont donc distribués par Internet ou lors de ventes privées dans des lieux insolites (hôtels, villas, nightclubs…). La publicité faite par la médiatisation de Mickael Vendetta offre à la marque la possibilité d’augmenter ses ventes (en particulier sur Internet, fief du candidat) mais également, la fait connaître du Grand Public. Même si les audiences du programme baissent à chaque nouveau prime, le nombre de téléspectateurs, qui suivent l’émission, reste assez élevé (près de 4 millions de téléspectateurs chaque vendredi soir). Sachant que Mickael Vendetta est particulièrement mis en avant, c’est autant de minutes d’exposition offertes à la marque.

Mais le choix de miser sur Mickael Vendetta n’est pas juste bénéfique en termes d’exposition. Mickael Vendetta est le représentant de la cible de la marque puisqu’il se définit lui-même comme un « bogoss ». Il a tout juste 22 ans, fréquente les lieux branchés, aime profiter de la vie, des femmes, du luxe et adopte un style vestimentaire de dandy élégant et branché (en toutes situations).

Les dirigeants de cette marque ont eu du flair en misant sur lui car c’est l’élément principal de cette télé réalité et il sait mettre en avant les symboles de la marque : la fleur de lys et le triangle.

Comme Christian Audigier qui s’était fait connaître à ses débuts en offrant des t-shirts aux participants des télés réalités américaines (Américan Idole), De Saint Ange a misé sur la Télé Réalité. C’est une nouvelle forme de celebrity endorsement, technique marketing qui a déjà fait ses preuves et évolue avec le temps et l’avancée technologique.

Nous attendons la fin de l’émission pour mesurer l’impact sur les ventes et la nouvelle notoriété de la marque. Nous leur souhaitons la même évolution que les marques du groupe Audigier.

Autre Article : Christophe Guillarmé Futur vrai gagnant de la Ferme Célébrité !

5 réponses à to “La Ferme Célébrité en Afrique : un risque pour les jeunes marques qui peut payer !”

  • miss dior dit :

    Ahhhhhh j’ai suivi de près le partenariat De Saint Ange / Vendetta dans la Ferme des Célébrités et je dois dire que j’ai été assez déçue d’entendre Mickael dire vendredi soir qu’il était habillé par Christophe… D’un autre côté, j’ai lu votre article sur Christophe Guillarmé et c’est vrai que ca lui fait de la pub et malheureusement, il en a besoin !!! J’espère que chacun y trouve son compte !
    Continuez vos efforts, vos articles sont très intéressants !

  • karine dit :

    Depuis que je suis sortie de la Ferme, Mika s’habille moins bien ! je l’ai remarqué à la TV !

  • leclerc dit :

    Lier « l’élégance française » ainsi que la « noblesse » à Mickael Vendetta est antinomique et décrédibilise également l’identité initiale de la marque.
    ps: je me souviens que sur France 5 dans « Médias » le créateur de cette marque(un faux dandy) avait affirmé que « MV n’était pas le prescripteur de la marque et que c’était alors un client comme un autre » > mentir et prendre sa target pour des idiots-finis est toujours contre productif à moyen terme.

  • jerome dit :

    je ne suis pas un spécialiste de la com mais la c’est une idiosie incroyable comment associer le plouc le plus célébre de france avec une marque pseudo luxueuse mais il et clair que le coup de pub gratuit et la mais l’image si il y en avait une en prend un coup.Bientot greg basso chez hermes ptdrr

  • Bernard de barsecq dit :

    Je ne connais pas cette marque mais j’ai vu qu’elle avaient des boutiques dans le seizième et à Monaco : la clientèle visée est-elle influencée par … Mickael Vendetta > une erreur marketing de plus

Laisser un commentaire

Accès direct