Wikio - Top des blogs - Marketing

Avenir de Facebook : le pronostic vital est-il engagé ?

De folles rumeurs circulent concernant la fin du monde pour le 21 décembre 2012. Un certain nombre d’informations plus ou moins erronées, comiques ou abstraites prédisent des catastrophes pour la fin 2012.

Parmi ces elles, nous souhaitions vous en soumettre une qui pourrait se révéler exacte ou en partie exacte pour cette fin d’année !

La fin du numéro 1 des réseaux sociaux : Facebook

En effet, il faut dire que depuis son entrée en bourse, Facebook n’est pas ménagé ! Que ce soit par les investisseurs lésés, les choix stratégiques contestables, le comportement parfois désinvolte de son concepteur et le désengagement d’une première vague d’adeptes pour des plateformes plus neuves (pinterest, instagram…). La plateforme sociale, à qui les analystes prédisaient un avenir royal, s’assombrit peu à peu.

Pire encore, le business model rentable de Facebook (si difficile à obtenir), qui mixe gratuité du service pour tous et rémunération par la publicité, commence déjà à chanceler.

En effet, les chiffres rapportés par une étude récente de 33Across montrent que les marques qui s’étaient ruées sur le réseau commencent à faire machine arrière.

En effet, principale source de revenus pour Facebook, 71 % des entreprises sondées estiment, en juin 2012, que Facebook est devenu beaucoup moins attractif que le reste du web en terme d’intérêt publicitaire. Alors qu’elles n’étaient que 58 % à penser cela il y a encore 3 mois…

Comment expliquer cette chute si rapide ?

Le cycle de vie de la plateforme

Ici, si nous ne parlons pas de produit, nous parlons de plateforme.

Si nous nous penchons sur l’évolution du nombre d’utilisateurs Facebook, nous apercevons une première cassure à la croissance exponentielle qu’a connue la plateforme à la mi-2011 (sans compter l’évolution du nombre de comptes inactifs). Les signaux rapportés par l’étude 33Across pourraient confirmer une deuxième cassure à l’été 2012.

Evolution du nombre d'utilisateurs dans le monde de Facebook (en millions)

VS

Cycle de vie produit marketing

Cycle de vie produit en marketing

Si comme nous le pensons Facebook est bien rentré dans sa phase « maturité », la prochaine phase pourrait rapidement être la phase déclin… Qu’en pensez-vous ? La crise économique, les annonceurs qui changent leur fusil d’épaule et l’environnement web ultra réactif et compétitif pourraient accélérer l’arrivée de cette dernière option.

Le problème pour Facebook réside dans les faibles solutions dont l’entreprise dispose…

Imaginons deux orientations possibles :

-          Rendre son service payant pour s’affranchir du besoin en annonceur

Cette option pourrait être une solution. Cependant l’exemple de Copain d’avant ne plaide pas en faveur de cette option… L’internaute nomade n’hésitera pas à migrer vers une plateforme concurrente, gratuite et qui plus est à la mode !

-          Augmenter le nombre d’espaces publicitaires

Cela pourrait être une autre option. Si d’un point de vue mathématique on part du principe qu’avec moins d’annonceurs mais plus d’espaces on réalisera autant de chiffre d’affaires, alors pourquoi pas. Malheureusement, cette option à court/moyen terme n’est pas viable. En effet, si les annonceurs ne semblent plus autant intéressés par Facebook, ce n’est pas l’augmentation de l’espace publicitaire, même à coût réduit, qui les fera changer d’avis. Enfin, ce procédé nuirait à l’expérience des utilisateurs et accélèrerait la fuite de l’internaute ou l’inactivité des comptes. Sans internaute pas d’annonceur… Ce choix stratégique serait un peu comme le chien qui se mord la queue !

Alors que Facebook a cherché à s’affirmer comme un nouveau type de module sur le web (plateforme à la fois : moteur de recherche, e-commerce et réseau social), il semble que la mayonnaise n’est pas prise. Les annonceurs s’en rendent compte et décident de ne plus se focaliser uniquement sur Facebook. Ces signaux montrent bien, qu’aujourd’hui, le réseau peine à convaincre aussi bien de nouveaux internautes que les professionnels. Sur Internet tout va tellement vite qu’il ne serait pas étonnant d’entendre bientôt que Facebook est, lui aussi, entré en phase de récession…

 Cela n’est que notre avis, n’hésitez pas à y laisser le votre…

L’équipe Marketing de la Marque

Laisser un commentaire

Accès direct